Cherche plante perruche

Les travaux divers à faire dans une pelouse. Certaines mauvaises herbes peuvent être données à nos proies d'élevage...
Avatar de l’utilisateur
napo
Requin blanc
Messages : 1337
Enregistré le : mar. 11 mai 2004, 15:59
Localisation : pres d Epernay
Contact :

Cherche plante perruche

Messagepar napo » jeu. 17 mars 2005, 15:39

J' aurais dut mettre ce topic dans achat/vente mais comme cela concerne le jardin.

Je recherche des graines d' une plante qui fait des "fruits" en forme de perruche (recouverte de duvet) avec une longue tige a la place du bec que l' on peut mettre dans l' eau une fois cueuillis.

Si vous connaissez son nom scientifique vous pouvez me l' indiquer aussi.

Merci.

Avatar de l’utilisateur
puce67
Administratrice
Messages : 12875
Enregistré le : dim. 02 février 2003, 22:11
Album photos : http://www.aqualiment.info/album/index.php?cat=7
Localisation : woerth
Contact :

Messagepar puce67 » jeu. 17 mars 2005, 16:41

J'ai déjà vu cela quelque part... mais je ne sais plus où... Si cela me revient, je te fais signe...
Aqualiment vit grâce à vous.
Et l'aventure continue... Merci à tous.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Statoo
Requin blanc
Messages : 1077
Enregistré le : dim. 04 janvier 2004, 21:25
Localisation : Vienne (38)
Contact :

Messagepar Statoo » jeu. 17 mars 2005, 19:23

[quote]Asclépiade, Asclepias cornuti. [Asclépiadacées]

Hauteur max : 1 m
Largeur : 0.4 m
Exposition : Soleil
Humidite : Humide
Parfum : Très parfumée
Toxicite : non

Constituant rapidement des touffes importantes, cette vivace est connue pour la variété produisant des sortes de perruches après la floraison.

Présentation
L'asclépiade est le type même de la plante qui n'en fait qu'à sa tête. Son acclimatation représente parfois un tour de force, mais là où cette plante se plaît elle devient envahissante au possible.
Ainsi, la population des jardiniers est divisée en deux clans : ceux qui souhaiteraient plus que tout posséder ces fleurs étonnantes chez eux, et ceux qui ne rêvent que de s'en débarrasser, ce qui demande une égale persévérance.
Mais au moins ces derniers ont le spectacle des fleurs pour se consoler

Besoins vitaux
Les asclépiades forment un système racinaire à réserves, donc charnu. Peu à leur aise en godets, où elles gèlent facilement, elles risquent de pourrir pendant le premier hiver si vous les mettez en place à l'automne.
Hélas, la demande pour cette plante est telle qu'au printemps, il n'en reste souvent plus. Or c'est bien à cette saison qu'il faut les mettre en place, à partir de plants qui montrent des signes de démarrage : des jeunes pousses bien vigoureuses, par exemple. Si une voisine vous propose des rejets, c'est en mars ou avril qu'il faut se préoccuper de les transplanter, sans trop attendre. Vous les espacerez de 30 cm en tous sens.
C'est également à cette époque que vous pouvez semer les graines à parachute, qui se sont échappées en masse des curieux fruits en forme de perruche verte, mûrs en octobre. Vous repiquerez une première fois en début d'été, puis laisserez tranquille avant de mettre en place définitivement au printemps suivant.
Marquez l'emplacement de vos plantations avec des petits tuteurs pour ne pas risquer de biner sauvagement.

Début de vie
Provenant de l'Amérique du Nord, les asclépiades vivaces demandent un sol profond, assez frais même en plein été, et plutôt riche.
Ce n'est pas un hasard si elles apprécient tant les vieux jardins ou les anciens poulaillers pour y prospérer. Ajoutez un climat aux saisons tranchées, avec un vrai été qui leur permettent de se déployer avec magnificence, mais entrecoupé d'orages salvateurs.
Bref, les asclépiades sont aussi belles dans la Drôme qu'en Anjou, dans les vallées savoyardes qu'en Alsace. Donnez-leur un emplacement ensoleillé car ce sont des fleurs de prairie à l'origine.

Entretien
Arrosez régulièrement pendant la première année, et mieux encore paillez avec du compost mûr ou des tontes de gazon, en fin juin. Les asclépiades ont peu d'ennemis et de maladies.

Choix
L'Asclepias cornuti est la fameuse herbe aux perruches. Ses fleurs roses, à la senteur lourde, donnent naissance à des fruits allongés, d'un vert éclairé, qui contiennent les multiples graines. On accroche souvent ces fruits sur un verre pour simuler un groupe de perruches en train de s'abreuver.
Cette plante est par ailleurs raide et produit des tiges vigoureuses, dépassant souvent 1,50 m. Elle est capable de drageonner à plusieurs mètres de là. Vous pouvez lui préférer Asclepias tuberosa, aux fleurs orange groupées en têtes spectaculaires. Ou encore une pus exotique, pas tout à fait rustique : A. currassavica. Son nom signifie qu'elle est originaire de l'île de Curaçao, dans les Antilles. Elle fleurit de façon ininterrompue de juillet aux gelées.
Le mieux consiste à l'acheter en potée puis à l'installer dans le coin le plus chaud du jardin.

-www.botanic.fr/encyclopedie-fiche-produit.php?_id=20

Avatar de l’utilisateur
napo
Requin blanc
Messages : 1337
Enregistré le : mar. 11 mai 2004, 15:59
Localisation : pres d Epernay
Contact :

Messagepar napo » ven. 18 mars 2005, 09:24

Merci Statoo.
reste plus qu' a chercher des drageons.

Avatar de l’utilisateur
Juventino
Requin blanc
Messages : 2144
Enregistré le : sam. 13 mars 2004, 18:18
Localisation : Nice
Contact :

Messagepar Juventino » sam. 07 mai 2005, 10:55

Tu la trouveras en VPC sur les catalogues les plus courants!!!
Ciao!!!


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Pelouse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité